Fetes magiques

Le krach boursier, une histoire de cycles

Les krachs boursiers sont des épisodes redoutés et marquants chez les traders et les investisseurs qui ont eu l'opportunité historique de les vivre. Le krach boursier est un phénomène assez rare mais produisant des dégâts aux conséquences importantes. Comprendre les krachs boursiers est une très bonne façon de se former quand on décide de trader en ligne. L'on constate, quand on s'intéresse aux krachs boursiers, que les krachs fonctionnent en cycles où s’enchaînent des hausses et des baisses.

Aux débuts de la bourse, les krachs ne touchaient uniquement que la bourse du pays qui le subissait et son économie. Désormais, avec l’interconnexion des bourses et des échanges, l'ampleur d’un krach est un phénomène qui touche toutes les bourses du monde et toutes les économies.

Historique des krachs importants dans le monde de la bourse

Le krach de la tulipe au 17ème siècle est sans doute le premier krach important qui a profondément marqué l’Histoire. Il s'est déroulé aux Pays-Bas et a été la première grosse bulle spéculative de l'histoire, autour donc de la tulipe.

La bourse de Vienne, en 1873, a également connu un épisode similaire, krach qui a d'ailleurs eu pour conséquence la mise en place de la période de la grande dépression. Ce krach boursier faisait suite à la libéralisation du système bancaire qui avait eu lieu quelques années auparavant dans ce pays.

Le krach de 1929 est l'un des krachs boursiers les plus connus, notamment par la fameuse journée du jeudi noir qui a tant marqué les esprits. Il est le plus gros krach boursier de l'histoire de la bourse, plus important encore que la crise financière et économique que nous connaissons depuis 2008. Il est la référence à laquelle les traders font allusion le plus souvent quand ils parlent de krach boursier.

Le krach de 1998 en Asie a eu des répercussions sur de nombreux pays de ce continent mais s'est également étendu à des pays comme la Russie ou le Brésil. Tout a commencé avec la Thaïlande et une perte de confiance des investisseurs sur la capacité du pays à rembourser la dette à court terme qu'il contractait. La perte de confiance s'est alors généralisée pour ensuite avoir des répercussions violentes sur toute l'économie de ce pays.

Le krach de l'an 2000 correspond à l'explosion de la bulle internet, principalement le domaine des télécommunications et de l'informatique. L’événement marquant a été la chute très importante du Nasdaq, l'indice de valeurs technologiques américaines, qui a perdu 40% au cours de l'année 2000.

Enfin, le krach de l'an 2010 correspond à la crise des subprimes, dont nous subissons actuellement encore les effets. Cette crise a eu la conséquence de plonger de nombreux pays dans la récession, transformant ce qui était au départ une crise financière en crise économique.